El Vuelo

Guitariste et compositeur autodidacte, Diego Lubrano nous invite, avec cette première création en solitaire, à le suivre dans son périple des terres brûlantes du flamenco vers les contrées lointaines du jazz.

 

Depuis plus de 10 ans, Diego Lubrano cherche inlassablement à lier ces deux univers au travers de ses compositions. Après de nombreuses collaborations artistiques et l'enregistrement du disque de « La Ultima ! », dont il a composé la musique avec la chanteuse Sylvie Paz, il était temps de faire chanter la guitare... Et prendre son envol.

 

Son langage s'est d'abord constitué par l'écoute de guitaristes flamenco comme Paco de Lucia, Vicente Amigo ou Gerardo Nuñez... puis de musiciens de Jazz tels que Joe Pass, Wes Montgomery, Pat Metheny, Sylvain Luc, Sonny Rollins, Esbjorn Svensson... et de compositeurs classique comme Gabriel Fauré et Claude Debussy.

 

Ainsi, ce nouveau répertoire se partage entre morceaux écrits et thèmes dédiés à l’improvisation, allant des compas flamenco aux swings ternaires jazz en passant par des rythmes asymétriques… Sans oublier la force des thèmes et des mélodies, le cœur de ses compositions.

 

Pour mener à bien cette nouvelle aventure, Diego Lubrano s'est entouré de Bernard Menu à la basse et Xavier Sanchez aux percussions; Deux talentueux musiciens dont la complicité fait merveille, sur scène comme en studio.

Télécharger le Dossier de Presse

  • Facebook - Black Circle
  • SoundCloud - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

Diego Lubrano

Guitare, compositions et arrangements

Diego Lubrano découvre la guitare flamenca à l’âge de 14 ans. Autodidacte, il perfectionne son jeu au contact de guitaristes comme Juan Carmona et Gerardo Nuñez et explore le monde du jazz avec Marc Campo et Cyril Achard.

 

Il débute sa carrière dans le milieu du flamenco traditionnel, accompagnant des spectacles de danse dans les « tablaos » de référence que sont « La Meson » et « Los Flamencos ». Mais, ses recherches personnelles le conduisent rapidement à s’orienter vers des projets de métissage.

 
« FlamencOpéra » (Alain Aubin, Sylvie Paz) est une création qui réunit des musiciens classiques et Flamencos. Il accompagne des chanteurs flamencos et occitans dans « Les Chants Sacrés Gitans en Provence » (El Tchoune, Gil Aniorte, Renat Sette) et des danseuses Kathak et flamenca dans « Quand le silence crie » crée et dirigé par la Rubia, danseuse flamenca et chorégraphe de renommée internationale. Actuellement, il collabore avec Renat Sette en tant que guitariste arrangeur sur le spectacle « Un homme a traversé le monde » qui met en musique les textes du poète occitan Serge Bec. Il travaille également avec la chanteuse lyrique Lucile Pessey, la chanteuse Martine Sarri et le chanteur-compositeur Jacques Mandrea avec lequel il s’est produit au « Théâtre Toursky ». En 2012, il compose avec la chanteuse Sylvie Paz le répertoire de « la ultima ! », une fusion jazz-flamenco, dont le  disque sorti en 2016 a été suivi d'une tournée nationale.

 

Ses compositions sont mélodiques et riches de nombreux climats. Son langage s’est construit par l’exploration d’univers musicaux différents. Partant de l’univers rythmique et volubile du flamenco, Diego Lubrano a fait route vers le jazz pour explorer un monde harmonique nouveau, laissant la place à la modulation, à la notion de thème et à la sensation de liberté procurée par l’improvisation.

 

Cette nouvelle balise l’a incité à se tourner aussi vers le classique et plus particulièrement vers la musique française du début du XXème siècle pour découvrir et s’enrichir de l’harmonie impressionniste de Claude Debussy et des modulations douces de Gabriel Faure.

 

Perfectionniste, il recherche inlassablement à créer des ponts entre les mondes du flamenco et du jazz.

Xavier Sanchez

Batterie, Percussions

Xavier Sanchez débute la musique à 7 ans par le piano et le solfège à l’école Hector Berlioz de Grenoble (musique étude). Ayant toujours écouté du Flamenco c’est en rencontrant Jean Philippe Bruttmann qu’il joue d’une manière plus sérieuse cette musique qui depuis tout le temps fait partie de son univers. Ensemble ils créent ce qui deviendra - JP Bruttmann y Compadres - (Alberto Garcia, Fulgencio Tortosa et Sharon Sultan). Avec cette formation il aura l’occasion d’accompagner sur scène pendant 3 ans et sur un CD Hypolite Ballardo frère de Manitas de plata avec de nombreuses scènes en Europe, mais aussi en 1998 Le Théâtre du Ranelague et en 2003 l’Européen à Paris.

 

En 1999, c’est dans le quartet d’Alfio Origlio (pianiste) qu’il décide aussi de s’investir. C’est une musique originale, de mélange d’influences (jazz, funk, flamenco) avec laquelle ils se produisent en France mais aussi dans Les Caraïbes, Gabon. Ils vont aussi participer à la comédie musicale de Valentine Petit mise en scène par Roland Petit et enregistrer le dernier CD de Zizi Jeanmaire dont la musique est écrite par Richard Galiano et Michel Legrand.

 

En intégrant le PARIS JAZZ BIG BAND en 2001, il découvre la sensation de jouer au milieu de 22 musiciens un répertoire écrit autour du Flamenco par Nicolas Folmer (trompette) et Pierre Bertrand (sax). Il rencontre alors de nombreux musiciens (Stéphane Guillaume, André Ceccarelli, Stéphane Huchar, Laurent Robin, Denis Leloup, Jérôme Regard, Laurent Vernerey etc…..) avec lesquels il jouera à l’OLYMPIA, pour les Jangos d’Or 2003 à la CIGALE et au Café de la Danse à Paris suivi de nombreux concerts un peu partout en France.Au même moment, Dominique Dipazza, bassiste entre autre de John McLaughlin, constitue un trio dans lequel il prend place toujours en apportant la particuralité de jouer du Cajon. C’est en 2003 que Manuel Delgado (guitare flamenca) lui propose de se joindre à son équipe avec laquelle il part en Israël puis aussi quelques concerts en France.

 

En 2005, il joue avec le Paris Jazz Big Band de Nicolas Folmer et Pierre Bertrand pour la "Nuit des Césars" au théâtre du Chatelet à Paris et obtient avec la même formation le prix de la révélation française de l’année aux Victoires du Jazz 2005 à Enghien-les-bains. "Festival Jazz à Vienne, Jazz in Marciac".La rencontre avec la chanteuse française Christina Rosmini l’entraîne pour une tournée d’un mois au Brésil en août 2005 avec dans cette formation : Lucien Zerrad (guitare), Ilan Abou (basse), Manuel Delgado (guitare flamenca).

 

En 2006, rencontre avec le comédien Yvan Lebolloc’h et de son groupe de Rumba Flamenca "Ma guitare s’appelle reviens" qu’il intègre. Le groupe signe chez une major, COLUMBIA (SONY/BMG) et sort son premier album le 20 novembre 2006.

 

En 2007, un combat musical opposant "Ma guitare s’appelle reviens" et "Grosse caisse" le groupe du comédien Bruno Solo l’emmènera pour 15 concerts à travers l’hexagone. Il joue dans "Jad&Den Quintet" le groupe de Thierry Heliez (pianiste) et Céline Poggi (chant) "Festival Jazz de Marrakech" avec la sortie d'un DVD en mai 2009". Réalisation et enregistrement en 2008, avec le groupe Ma guitare s'appelle reviens, de la BO du FILM « LE SEMINAIRE – Yvan le Bolloc'h et Bruno Solo » et aussi du prochain album « Fiers et susceptibles » sorti en Mars 2009.2009/2010 Tournée avec Yvan Lebolloc'h (France , Afrique, Europe) et préparation du 3ème Album. Réalisation et enregistrement de l'habillage musical de la série "Scène de ménage M6".

Bernard Menu

Basse

Melody nelson de Serge Gainsbourg a éveillé bien des passions... La passion de Bernard Menu pour la Musique, les orchestrations, les arrangements et le son est né de la. Il avait 7 ans... le piano devient son jouet de prédilection, tout comme l’écriture et la création. A 16 ans, il donne ses 1ers concerts au sein du Alain Caronna quartet (jazz fusion). A 18 ans, il découvre l’univers des studios d’enregistrements, les arrangements et la réalisation et devient musicien professionnel. A 20 ans, il découvre Jaco Pastorius et Tony Levin : une vraie révélation.Il se met à la basse, en suivant les cours par correspondance de l’école de Francis Darizcuren.En 1999, il intègre le studio B de la société Rpo traxx avec son complice Régis Banchet et réalise de nombreux remix tels que “ vidéo killed the radio star” (Sony) / une reprise de “be my baby” de Lenny kravitz. Il collabore également avec le chanteur Carlton (Massive Attack) à la réalisation de titres destinés à des bandes originales de films.

 

En 2002 il découvre l’univers de la world music en intégrant le groupe Barrio Chino, avec lequel il crée le spectacle hommage au music-hall d’Algérie “Les orientales” (mk2 music). Il rencontre également la formidable chanteuse Sylvie Paz, co-fondatrice de Barrio Chino, avec laquelle il réalise l’album “tirititran”.

 

En 2006 il crée son propre studio : “Studio 26b”Bernard Menu réalise de nombreux albums dont ceux de Yvan Le Bolloc’h « Ma guitare s’appelle reviens », Christina ROSMINI et Tito Clément... Il compose également des musiques pour M6 “Scènes de ménage”, TF1, des illustrations sonores de documentaires France 3 et Arte. La musique à l’image devient le fer de lance du studio 26b.

 

Parallèlement à ces activités, Bernard Menu est depuis 5 ans sur scène (basse et claviers) aux côtés d‘Yvan Le Bolloc’h dans le groupe « Ma guitare s’appelle reviens » et dans le “Choeur de gospel de Paris” dirigé par Georges Seba. Le studio 26b s’enrichit de la qualité de sa clientèle issue du Jazz, du classique et de la World Music.

 

En 2015, Bernard rejoint le groupe La Ùltima ! avec Sylvie Paz, Diego Lubrano et Xavier Sanchez. Il participe à l’enregistrement de l’album ainsi que la tournée en 2016.